Partout en ville, saltimbanques et animations de rue vous divertiront.

Spectacles de rue et saltimbanques 2018

 

  • Circo renaissance – Cie Malatitsch et Sons da Suévia

Farceurs et acrobates, amuseurs et poètes, ce trio aux talents élastiques s’en vient le cœur léger depuis le Portugal, réaliser des performances à vous donner des courbatures, des acrobaties improbables, des contorsions tortueuses et d’autres équilibres impossibles, le tout soutenu par la musique ensoleillée du groupe Sons da Suevia. Un pur moment de cirque, à la mode Renaissance!

 

  • El vorago – Cie Bet-elgueuse

Ce spectacle venu tout droit de Catalogne entrelace avec gourmandise théâtre visuel et bouffonneries!
Vous y verrez trois drôles de cuisiniers tirant une charrette sur laquelle trône une saucisse Pantagruélique! Ils interprètent de façon burlesque un petit conte Rabelaisien sur la tyrannie de nos désirs et de nos passions car “ventre affamé n’a pas d’oreilles, ni de raison”.

 

  • Maxxximus – Cie Al Cantara

Tendez les oreilles, ouvrez grand les yeux! On connaissait le groupe de musiciens aux cornemuses énergiques mais voici qu’ils reviennent avec une formule circassienne qui n’a pas fini de vous laisser bouche bée. Des acrobates sur-vitaminés se mêlent en effet désormais à leurs harmonies puissantes et aux rythmes endiablés de leurs percussions.

 

  • Tosta Mista – Cie Thorsten

Tout droit venu de Lisbonne, ce drôle de bouffon, faussement maladroit et carrément surréaliste, manipule des objets quotidiens qui se surprennent à danser entre ses mains de jongleur virtuose. Une rencontre à faire absolument, notamment avec les plus jeunes…

 

 

  • Lanceurs de drapeaux catalans- Colla Jove de Dolçainers de Tortosa

Qui a dit que le lancer de drapeaux était une discipline réservée aux contrada italiennes? Voilà que les virtuoses espagnols de la Colla Jove démontrent que l’habileté et de le talent se jouent bien des frontières!! Ne manquez pas d’applaudir les performances de cette vingtaine d’artistes qui conjugue adresse et musique à la perfection…

 

  • Le cortège des épousailles – Cie Sembadelle

Tout droit sortis de leur monastère, deux nonnes et deux moines à fort caractère sont chargés de marier Dorimène au plus vite. La cérémonie a lieu aujourd’hui avec cantique! En chemin, armés de boniments, ils partent persuader un prétendant, un homme fort, gentil et bien garni qui se verra malheureusement, assujetti!

 

  • Les Vilains – Cie Monts Rieurs

De drôles de vilains, à la fois comédiens et musiciens, maniant avec brio les flûtes, cornemuses, tambours et autres percussions diverses au sein d’une véritable fanfare Renaissance… De sales trognes édentées qui arpentent les ruelles en tentant de faire avaler moult histoires à dormir debout, à se tordre de rire ou à prendre ses jambes à son cou…

 

 

  • L’école des écuyers – Les écuyers du Roi

Les apprentis écuyers du royaume et leurs poneys vous présenteront un numéro de longues rênes puis des jeux Renaissance de préparation aux joutes équestres. Les plus aguerris feront ensuite la démonstration de leur virtuosité avec un numéro de voltige cosaque tandis que les maîtres des écuries proposeront un numéro de liberté avec leurs montures.

 

  • Ballarom – Cie Ballarom

Il était une fois trois compères, Maitre Rom de Ballarom et ses deux élèves, disciples à l’école des troubadours… Arrivant dans leur chariote achalandée d’instruments d’époque, ces trois compères de Ballarom Cie vous emportent dans leur monde de potion et d’élixir, de sorcellerie et de magie. Jonglerie, acrobatie, numéros de banque, animaux extraordinaires, décor impressionnant, rien ne manque à ces saltimbanques pur jus!

 

 

  • Les Tocabestia – Christophe Huet/Cie le Petit Atelier et les Tocabestia

De retour de la foire de la Sainte Croix, les Tocabestia (meneurs de troupeaux) font halte au Puy en Velay pour vendre leur cheptel (vaches, moutons, chèvres, auroch…). A cette occasion, le négoce va bon train! Chacun va tenter de revendre son bétail au mieux de ses intérêts. Très vite, les échanges tournent à la foire d’empoigne. Mais pour cette joyeuse troupe, pas question d’y laisser des plumes… Ainsi vous assisterez tantôt à la foire aux bestiaux, tantôt au tribunal des animaux ou encore à l’intervention d’un bonimenteur dont l’invention extraordinaire n’a pas fini de faire causer…

 

  • Une fille est à marier – Camp de Panaveyre et des Bâtisseurs d’Antan.

Venu du camp des Bâtisseurs d’Antan, des prétendants viennent faire leur demande et doivent convaincre Queue de Renard, le père d’une belle jeune fille du camp de Panaveyre, d’ accorder la main de la jouvencelle à l’un d’entre eux. Qui va être choisi ? Cela conviendra-t-il à la jeune fille ? Pour officialiser cette union et après lecture du contrat de mariage et bénédiction du lit des mariés, le cortège pourra rejoindre le lieu du banquet et festoyer, dignement agrémenté par des chants et danses.

 

Théâtre

 

  • Goupil ou Face Episode 1 – Cie l’Effet Railleur

Première épisode du célèbre récit Renart et Chanteclerc, issu du Roman de Renart (12ème siècle) raconté par deux saltimbanques un brin fêlés… Ils interprètent tour à tour chacun des personnages humains et animaux de la fable et se lancent dans des chansons et autres combats acrobatiques. Sans rien lâcher du texte original, ces deux saltimbanques hors norme déploient un florilège de gags, d’anachronismes et de clownerie de plus en plus loufoques.

 

  • Le mariage forcé – Cie Sembadelle

Au détour d’une rue vous pourriez croiser un vieux bonhomme farfelu fort désireux de se marier… Sa douce est jeune et capricieuse, mais il doute d’une chose: qu’elle soit menteuse… Des discours éreintants avec médecins et charlatans le laissent inquiet et hésitant. Il pense finalement s’échapper mais finira cocu et marié! Venez découvrir sur nos pavés cette farce intemporelle et décalée.

 

  • Goupil ou Face Episode 2 – Cie l’Effet Railleur

Dans ce deuxième opus, toujours tiré du récit Renart et Chanteclerc, nos deux comédiens un brin fêlés, poursuivent leur interprétation déjantée du célèbre conte, tout en musique et jonglerie. Inutile d’avoir vu la première partie pour apprécier les clowneries des deux comparses bien décidés à continuer de vous transmettre l’essence de cette fable entre digressions cinglées, jonglage maboul et autres chansons décalées.

 

  • La grande fortune de Pantalone – Ecole de Théâtre Municipale de Tortosa

Les comédiens catalans de l’école municipale de Tortosa proposent cette année un tout nouveau spectacle itinérant de rue réalisé dans la plus pure tradition de la Comédia dell’arte italienne! Sous les masques de cuir traditionnels des Pantalone, Arlecchino et autre Capitan, les jeunes acteurs donneront vie à un spectacle résolument drôle et débridé pour entrainer petits et grands dans l’univers d’avarice de Maitre Pantalone, prêt à marier sa fille avec un prétendant fort peu aimable pourvu qu’il ait de la fortune!

 

  • Le revers de la médaille – Cie La Colà (création J-Louis Roqueplan/L’Alauda)

Comédie à l’ombre du rocher Corneille où l’on rencontre Dona Sigaud, qui mène un trafic de fausses médailles et qui se trouve face à un couple de naïfs pèlerins en route pour Saint Jacques de Compostelle. Petit fabliau qui montre comment Vertu triomphe de Fausseté, en empruntant un étrange chemin…

 

  • Le jugement dernier du cochon – Cie du Polissson

Un cochon jugé pour s’être “goinfré un vendredi” : c’est la déconcertante histoire que racontent un marionnettiste et ses multiples acteurs de bois, dans cette farce drôlatique tirée d’un procès historique. Un spectacle de marionnettes pour petits et grands, drôle, décalé, pourtant inspiré de faits réels avec des personnages aussi troublants qu’attachants… Un voyage en absurdie d’une époque qui n’est pas sans rappeler la nôtre…

 

  • La nef des fous – Cie Philémon

Titre éponyme du célèbre tableau de Jérôme Bosch, embarquez au côté de Zébulus, bouffon royal, à la découverte des instruments de la folie ordinaire, de l’art de discourir, le tout enrobé de rires et de facéties. Vous serez bouleversés par son corps maigre et puissant, par sa démonstration d’habileté corporelle et sa langue bien pendue. Fou hilare, sa figure est un véritable masque qui se forme et se déforme au gré des multiples visages de l’humanité.

 

  • Si vis pacem… – Les Compagnons de Miramande

Un bourgeois, don Chicotte, est bien décidé à se battre contre les ennemis en emmenant dans son accès belliqueux sa maisonnée féminine. Mais contre qui se battre? Les espagnols, les anglais, les piémontais, les bavarois… le pauvre homme ne sait où donner de la tête! Comment cela va t’il finir?

 

  • Coqs en stock et poules au pot- La troupe des Z’amuseurs du Lycée Athénée Royal de Péruwelz (Belgique)

Inspiré de  “La farce du Poulier” , vous y verrez deux gentilshommes propriétaires d’un moulin et tout deux fort amoureux de la meunière, mais ne voulant pas se l’avouer l’un à l’autre. Cela fait plusieurs mois que le meunier n’a pas payé son loyer, de plus il lui faut de l’argent pour payer les dettes de son héritage… Roublardises et grivoiseries à la clé, le meunier et la meunière finiront par être débarrassés de toutes dettes.